Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mai 2008

Je me suis fait aligner

A force, ça devait arriver. Depuis le temps que les consultants de tous horizons et la presse professionnelle, du moins ce qu’il en reste, nous serinent que les systèmes d’information doivent être alignés sur les stratégies métiers, notre bien-aimé patron, Pierre-Henri Sapert-Bocoup, s’est mis dans la tête de mettre en pratique ce beau principe. « Introduire cohérence et synergie dans l’exécution de la stratégie corporate », dit-il avec ses mots à lui. Ce que je traduis illico par « introduire des emmerdements là où il n’y en avait pas ».

Car je vois bien le tableau : il va réunir le comité de direction, j’y serai puisque j’en suis membre à part entière (ça fait bien de le dire dans les dîners en ville, mais c’est quasiment le seul avantage…). Il va ensuite demander à chacun des managers des entités métiers de décliner son plan d’action pour les douze prochains mois. Jusque là, rien d’extraordinaire. Sauf que sur les tableaux qui seront présentés figurera une colonne supplémentaire pompeusement intitulée : « besoins additionnels en projets systèmes d’information. » Et alors, direz-vous, pourquoi me plaindre ? Parce que…

(Lire la suite dans le numéro 5 de la revue Best Practices Systèmes d'Information)