Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 avril 2015

Bientôt... Mon référentiel des métiers improbables de la DSI

Intégrale-métiers-pre-cover (2).jpgLa première édition de mon référentiel des métiers improbables mais néanmoins indispensables de la DSI va paraître dans quelques semaines !

Au sommaire : les 106 métiers dont un DSI ne pourra pas se passer, depuis l'aboyeur d'appel à projets jusqu'au désillusionniste de carré magique, en passant par le goûteur de recette applicative ou le tordeur de bases de données massivement parallèles...

Une idée cadeau pour votre DRH...

17 avril 2015

Les métiers improbables de la DSI

sehiaud-croque.jpgCroque mort de cycle de vie applicatif. Le cycle de vie applicatif n'est pas éternel. Une fois que l'on a mené à bien toutes les tâches (gestion des exigences, modélisation, développement, tests, gestion de configuration, du changement, du portefeuille de projets, de l'assurance qualité et de la performance des applications), le cycle de vie est terminé et il convient de l'enterrer. Mission accomplie. Mais est-on sûr de n'avoir rien oublié ? Autrement dit, le cycle de vie ne recèle-t-il pas des fonctions qui bougent encore et qu'il conviendrait de réveiller ? Le croque-mort de cycle de vie applicatif s'assure que celui-ci est bien achevé et que l'on peut passer au suivant.

 

 

 

26 septembre 2011

Les métiers improbables de la DSI

sehiaud-verbalisateur.jpgVerbalisateur d'écarts de conduite de projet. Le code de la route de la conduite de projet, tous les DSI en rêvent. Interdiction de développer trop vite (pas plus de 130 lignes de code à l'heure sur les autoroutes de l'information), défense de doubler les délais et les coûts sans que les clignotants ne soient au rouge, interdiction de tourner à gauche si le maître d'ouvrage veut tourner à droite... Toutes ces règles ne servent à rien s'ils n'y a pas de sanctions. Le verbalisateur d'écarts de conduite de projet est là pour remettre tout le monde sur les rails qui, comme on le sait, sont plus sécurisés que les routes, fussent-elles pavées de bonnes intentions. Il a par exemple le pouvoir d'enlever des points de fonction, ce qui oblige le développeur à refaire le travail. Dans la DSI, ce métier est évidemment mal considéré. On a même vu les slogans hostiles « Mort aux VECP » écrits dans les toilettes de certaines DSI.

23 septembre 2011

Les métiers improbables de la DSI

sehiaud-migration.jpgBagueur de migration. Chaque année, au printemps, on assiste à la migration des applications, qui volent sous d'autres cieux : elles s'échappent du continent Legacy pour se diriger vers le continent Open Source, ou vers l'hémisphère SaaS, que l'on dit plus accueillants. Encore faut-il conserver la trace de ces applications volatiles. La bagueur de migration, équipé du logiciel PLUME (Programme Limitant Ultérieurement les Mésaventures), a la lourde tâche d'apposer sur chacune d'elles un petit collier numérique qui permettra, une fois la migration effectuée, de retrouver l'origine des espèces.

16 septembre 2011

Les métiers improbables de la DSI

sehiaud-excel.jpgGardien de cellules Excel. Ce qui entre dans une cellule Excel doit y rester : les directeurs financiers et les contrôleurs de gestion ne démentiront pas ce principe, eux qui ont enfermé des milliers de chiffres dans des cellules hébergées dans un centre de rétention que l'on appelle Excel. Et lorsque l'on veut remplacer le tableur par un logiciel plus moderne, il faut conserver les données, à moins que l'on ait une totale confiance dans les ERP et autres logiciels financiers dont on a toujours pas retrouvé les boites noires. Le gardien de cellules est là pour veiller à ce que les informations soient conservées puissent être ré-utilisées sans problème et non pas mises au rebut par un développeur adepte de la peine de mort informationnelle. C'est une garantie essentielle de sécurité pour le DSI, qui ne veut jamais voir débarquer dans son bureau un DAF furieux de ne plus avoir accès à ses données.

09 septembre 2011

Les métiers improbables de la DSI

sehiaud-vasodi.jpgVasodilatateur de bande passante. Depuis que tout le monde se met à envoyer des fichiers audio et vidéo, les réseaux s'engorgent. Les opérateurs de télécommunications nous le serinent régulièrement. Dans l'entreprise, on retrouve cet engorgement de la bande passante, d'autant que tous les managers ont pris pour habitude de tous s'envoyer en copie des quantités de fichiers PowerPoint bardés d'images, de schémas qui clignotent et de vidéos dont on pense qu'elle renforcent la qualité du message. Heureusement, le vasodilatateur de bande passante permet de résoudre le problème. Rappelons qu'en médecine, un vasodilatateur est une substance qui permet de dilater les vaisseaux sanguins en relâchant les muscles lisses des parois. Ce qui aboutit à une diminution de la pression artérielle. Et relâcher la pression, nous en avons bien besoin ! Notre vasodilatateur, poste ô combien stratégique dans une DSI, est là pour empêcher que ne circulent trop de fichiers de plusieurs mégas qui ne servent à rien. Sur quels critères ? L'arbitraire, bien sûr car il est rémunéré sur les économies que nous réalisons auprès de notre opérateur de télécoms. Ca les motive...

02 septembre 2011

Les métiers improbables...

sehiaud-ascenseur.jpgGarçon d’ascenseur de bottom-up. Avec la mode qui veut que la stratégie d’une entreprise doit reposer sur la réalité du terrain, le bottom-up est devenu un principe de management popularisé auprès des directions générales. Encore faut-il assurer la transmission de l’information de bas en haut. Le garçon d’ascenseur de bottom-up fluidifie le transport de l’information vers le dernier étage. En évitant de rester coincé entre deux étages…

23 août 2011

Les métiers improbables...

sehiaud-saas.jpgOuvreur de SaaS. Les directions métiers ont entendu parler du SaaS, mais restent timorées pour franchir le pas, alors que les avantages sont évidents en termes de coûts et de flexibilité. Même pour la DSI, avec le SaaS, la vie devient plus facile et elle a tout intérêt à « évangéliser » les utilisateurs potentiels. L’ouvreur de SaaS parcourt les couloirs de l’entreprise, assiste à de nombreuses réunions, produit des notes de synthèse pour expliquer que beaucoup d’activités de l’entreprise pourraient être gérées en mode SaaS. Ce poste est toutefois relativement précaire, il est lui-même externalisable en mode SaaS…

19 août 2011

Les métiers improbables...

sehiaud-briseur.jpgBriseur de chaînes de responsabilité. Les chaînes de responsabilité deviennent tellement étendue que plus personne n’y comprend rien. Et le moindre dysfonctionnement perturbe l’ensemble. Résultat, on ne sait plus où est le maillon faible ni identifier les responsables des fiascos. Le briseur de chaînes de responsabilités a pour fonction d’établir des segments cohérents dans les chaînes de responsabilités, de manière à mieux comprendre qui fait quoi et qui n’a pas fait quoi. On s’en doute, cette fonction n’est pas très populaire et ceux qui l’occupent sont souvent eux-mêmes traités d’irresponsables.

12 août 2011

Les métiers improbables...

sehiaud-psycho.jpgAtrophié du MOA. A force de donner le pouvoir aux utilisateurs et aux directions métiers, il arrive que ceux-ci s’en emparent ! Or, ce n’est pas forcément l’objectif recherché : le DSI doit quand même avoir le dernier mot et contenir les invasions de MOA dans les projets. L’atrophié du MOA, dont la fonction rentre dans le quota obligatoire de collaborateurs légèrement déficients que doit employer toute entreprise, a pour mission de freiner les ardeurs des directions métiers. Il atrophie donc les demandes et les exigences de celles-ci, dès lors qu’elles gonflent trop (dans tous les sens du terme…).