Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2008

Ca n’a rien de personnel

Il a deux phrases qui me font toujours sourire. Elles sont la plupart du temps prononcées par les top managers qui s’adressent à leurs subordonnés en instance de placardisation ou de voyage aller simple vers l’ANPE. La première est : « cela n’a rien de personnel ». En vigueur plutôt dans les entreprises anglo-saxonne, cette petite phrase est toujours associée à une mauvaise nouvelle et sert d’excuse à celui qui la prononce : « tu es viré mais cela n’a rien de personnel ». Bref, il ne s’est rien passé et restons bons amis. Inutile de dire que personne ne croît que « cela n’a rien de personnel » !

La seconde expression que l’on retrouve régulièrement est la suivante : « je vous renouvelle ma confiance ». C’est presqu’à coup sûr le prélude à une mauvaise nouvelle, mais différée. On emploie en effet « je vous renouvelle ma confiance » avant le « ça n’a rien de personnel ». Entre les deux, peuvent s’écouler quelques semaines, voire quelques mois, mais jamais quelques années. Les statistiques sont formelles : tous ceux à qui l’on a renouvelé la confiance se sont fait viré dans un délai inversement proportionnel à la taille de l’entreprise. On l’observe en politique : un premier ministre à qui le Président de la République renouvellera sa confiance n’en aura plus pour longtemps. Amis DSI, si, un jour, votre DG vous renouvelle sa confiance, c’est que probablement vous êtes sur un siège éjectable. Mais rassurez-vous : dans tous les cas, cela n’aura rien de personnel…

Les commentaires sont fermés.