Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2008

Les consultants ne s’usent (air connu…)

On connaît tous la formule. Dans mon budget, je prend soin, tous les ans, de négocier une ligne de crédit pour l’achat de prestations de consultants dits en stratégie. Non pas que je manque d’idées, bien au contraire. On ne m’enlèvera pas de l’idée que les seuls qui connaissent à fond les métiers de l’entreprise et, surtout, ses process, sont ceux qui y travaillent et non pas ceux qui y passent de temps en temps pour un coût journaliser souvent prohibitif, auréolés d’un savoir-métier ingurgité avec forces lectures plus ou moins savantes.

Cela dit, je tiens à conserver ma ligne budgétaire, non pas pour recruter des consultants en stratégie qui vont m’apprendre ce que je sais déjà mais pour justifier les décisions auprès des directions métiers et de la DG. Un formidable gain de temps : ainsi, dans n’importe quelle réunion, je ne manque jamais, lorsqu’un point de l’ordre du jour pose problème et que personne ne tranche pour une décision claire et définitive, de préciser : « qu’en pensent les consultants de Meyer Saïnou Laimeyer ? ».

Nous trouvons toujours une réponse et les avis de ces derniers ne souffrent d’aucune contestation. Ce cabinet de conseil fait autorité sur la place ! C’est très pratique pour avaliser des décisions qui, autrement, demanderaient des réunions très consommatrices de temps. Surtout pour parvenir au même résultat.