Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 juin 2009

Les méthodes à Gilles

C006_89a.jpg

Il faut que nos systèmes d’information soient plus flexibles. Le message des directions métiers est clair. On connaît la chanson et ce n’est pas la première fois qu’on nous repasse les plats pour l’accompagner. Mais qu’est-ce que cela veut dire, flexibles ? Je me suis permis de poser cette question lors du dernier comité de direction.

- … Eh bien, cela signifie qu’on ne doit pas attendre des mois avant qu’un projet nous soit livré, se lance le directeur marketing.

- … Que lorsque l’on est confronté à un problème, les équipes de la DSI soient réactives, même en dehors des heures de travail ajoute le DAF.

- … Que la DSI nous propose des outils pour gagner en productivité mais que les solutions ne soient pas trop innovantes, on ne tient pas à essuyer les plâtres ; ni trop ringardes, on ne tient quand même pas à passer pour des « losers » vis-à-vis des concurrents et des clients, renchérit le patron de la logistique.

- … Que l’on puisse changer nos fonctionnalités quand on s’aperçoit que les évolutions de notre métier imposent de changer, demande la patronne des ressources humaines.

N'en jetez plus ! Avec tout cela, je suis bien avancé !...

(Lire la suite dans le numéro 26 de la revue Best Practices Systèmes d’Information)

Les commentaires sont fermés.