Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2010

Et l’économie immatérielle, c’est du poulet ?

 

sehiaud-challenges.jpgLa Une du magazine Challenges, paru le 25 février, devrait faire réfléchir tous les DSI. Comme raccourci, on ne peut guère faire mieux ! Voici donc que notre Président assène : « Si on ne garde pas d'usines, on n'aura pas d'emplois. » Ce qui signifie, si l'on lit un peu trop vite : « Il n'y a que dans les usines qu'il y a des emplois. » C'est oublier un peu vite tout le secteur tertiaire et, en particulier, tous les travailleurs des technologies de l'information, et, plus généralement, les « travailleurs du savoir » comme les appellent les sociologues.

Loin de moi l'idée de plébisciter les délocalisations industrielles qui, on le sait, suppriment des emplois. Mais, selon l'Insee, les emplois dans les « secteurs technologiquement innovants » représentaient quand même, en 2008, 1,584 million de salariés (trois millions dans l'industrie). A la page 6 de ce même numéro de Challenges, figure une publicité pour IBM, avec comme slogan : « Comment saisir les opportunités à temps ? » Bonne question... Et notre Président devrait méditer cette maxime du célèbre philosophe chinois Laô Tsour Singh : « C'est justement parce que l'on délocalise des emplois industriels qu'il faut promouvoir l'économie numérique. »

 

23:48 Publié dans Not'métier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.