Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 janvier 2007

Speedy développeur

Avant les vacances, j’ai voulu, comme probablement des millions de Français, consulter l’excellent site Web Géoportail, proposé par l’IGN (Institut géographique national). Histoire de voir si la maison louée pour les vacances est si bien placée, à quelques dizaines de mètres de la plage…

Hélas, comme probablement des millions de Français, je me suis heurté à un message d’erreur. Site inaccessible. Que s’est-il donc passé ? On nous explique dans la presse que le service n’a pu être délivré pour trois raisons. D’abord parce que des moyens minimalistes ont été affectés à ce projet. En gros, une vingtaine de personnes et un budget de 6 à 7 millions d’euros. Avec des prévision tout aussi minimalistes : 500 000 visiteurs maxi…

Deuxième raison : un lancement précipité. Paraît-il que dès qu’un président (de la République en l’occurrence) s’intéresse à un projet pour l’inaugurer en grandes pompes, il faut que ledit projet soit opérationnel. Au moins en apparence… Comme si cela ne suffisait pas, des complications organisationnello-politico-bureaucratiques sont apparues. En effet, c’était un projet interministériel, mais encore fallait-il que tout le monde s’entende sur ce qu’il convenait de faire et dans quels délais…

On imagine la tête de notre collègue DSI qui a probablement perçu les dérives et les risques et qui a alerté sa direction générale : “Veux pas l’savoir, faut qu’ça marche quand Chirac cliquera sur son mulot”, a-t-elle dû rétorquer. Toute ressemblance avec un projet d’entreprise dont le budget aura été retoqué par la direction financière mais qui tient tellement à cœur du PDG qu’il aura fallu bricoler en urgence pour qu’il fonctionne au moins quelques heures avant de planter est bien évidemment fortuite…

Les commentaires sont fermés.