Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 février 2007

Bulle 2.0, deuxième

On la refait... L’expression consacrée dans le milieu du cinéma a déteint sur celui des technologies de l’information. Car on nous refait un remake de «J’te crève la bulle» !

On le voit par exemple avec le titre d’un article du quotidien Les Echos (du 31 octobre 2006) : « La survalorisation des start-up du Web 2.0 commence à inquiéter ». Ce qui nous semble évident à nous DSI, l’est moins pour les autres.
On nous a fait le coup, au début des années 2000, souvenez-vous, lorsque nos chers directeurs marketing nous ont expliqué qu’avec des web agency, ils pouvaient se passer de nos services, de nos conseils et, surtout de nos méthodologies de gestion de projets. On a vu ce que ça a donné…

Ou que nos directions générales nous ont affirmé qu’il n’y avait pas d’issue en dehors du e-business. On a vu ce que ça a donné…
Ou lorsque que nos informaticiens qui, croyaient-ils, étaient bourrés de talent, se sont lancés dans l’aventure des jeunes pousses. On a vu qu’elles n’ont pas passé l’hiver 2002…

Bien sûr, on nous explique qu’aujourd’hui, ce n’est pas pareil, qu’avec Web 2.0, c’est la vraie révolution, qu’il faut jeter nos vieilles applications pour que tout le monde travaille sur le web, que les pratiques d’hier sont révolues et qu’une multitude de petites sociétés sont là pour nous changer la vie. Peut-être. Peut-être pas. Attendons donc que Bulle 2.0 soit passé.

Les commentaires sont fermés.