Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 janvier 2010

Chef des ordinateurs, et puis quoi encore !

sehiaud-job.jpgUne publicité pour un site de recrutement présente un jeune homme plein d'avenir. C'est du moins ce qu'il dit... Il nous explique, en effet, que grâce à monjobalacon.com : « Quand je serai grand, je serai chef des ordinateurs ! ». Alexandre, puisque c'est son prénom, « est aujourd'hui analyste programmeur, il aime son métier, mais il ne va pas s'arrêter là. » Bigre... Il ne va pas s'arrêter là ? Si ca se trouve, il ambitionne de devenir DSI : « chef des ordinateurs », ca ne peut être que ça. Bon, il peut devenir patron du help desk, il sera « chef des emmerdements des ordinateurs ». Il peut aussi devenir chef des services généraux, il pilotera la livraison des ordinateurs à nos utilisateurs. A mon avis, il est plus ambitieux. D'une part parce qu'il a l'intention «  de se former pour évoluer aussi vite que ses machines ». On devine le winner sous sa chevelure abondante... D'autre part, parce que, nous rappelle la pub, Alexandre « est né avec une souris dans la main. » J'imagine que ses parents ont été ravis de le voir ainsi affublé d'un accessoire indispensable au développement d'un bébé (joufflu certainement, si l'on en croit la photo dudit Alexandre). Les créatifs de pub ont certainement oublié d'être bêtes (ceux qui rigolent dans le fond seront immédiatement mutés au help desk...), ils ont consommé des tonnes d'études de marché pour dresser le profil du DSI du futur : à coup sûr, c'est notre Alexandre... « Avec monjobalacon.com, réussir sa carrière, c'est aussi réussir sa vie », nous dit la pub. Manquait plus que ça... Mais il faut s'y faire : la nouvelle génération de DSI va nous pousser dehors. Cela dit, s'il veut « évoluer plus vite que ses machines », comme nous le présente la pub, notre Alexandre, il va falloir qu'il se lève de bonne heure ! Et si il la ramène un peu trop, on pourra toujours lui dire d'aller voir dans le Cloud si on y est !

 

 

12:37 Publié dans Not'métier | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Trop bon ! Ca fait du bien de lire vos billets! Dédolé pour le pseudo, mais des fois qu'on me tombe dessus parce que j'apprécie vos articles... !

Écrit par : Diapason | 22 janvier 2010

En effet, parfois la réalité est moins glorieuse... notamment aux échelons les plus bas du support utilisateurs, le travail est harassant et difficile, et les possibilités d'évolution pas garanties.

Écrit par : help desk web | 07 mai 2013

Les commentaires sont fermés.