Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 janvier 2011

Les métiers improbables...

etageres.jpgDépoussiéreur de solutions sur étagères. On le sait tous : l’inconvénient des étagères, c’est que la poussière s’y accumule. Et si des applications y sont entreposées, nos célèbres « applications sur étagères », cela fait désordre. Le dépoussiéreur a acquis une expérience chez des éditeurs de logiciels qu’il mettra au profit des DSI en éliminant les particules de poussière qui rendent les applications inefficaces avec le temps. Ce que les utilisateurs appellent « les applications poussiéreuses de la DSI » n’auront donc plus lieu d’être !

05 janvier 2011

Les métiers improbables...

percep.jpgPercepteur de satisfaction client. Dans le cadre des enquêtes de satisfaction auprès des utilisateurs du système d’information, certains d'entre eux rechignent à donner leur avis, prétextant qu’ils ne sont pas imposables à la qualité de service, qu’ils peuvent déduire plus de 10% d’incidents de leurs frais professionnel ou qui, réclamant le bénéfice du bouclier SI, exigent que la DSI leur rembourse un trop-perçu de services indûment facturés. Le percepteur de satisfaction client est là pour rappeler les utilisateurs à leur devoir citoyen : donner leur avis sur la qualité du système d’information et du travail des équipes de la DSI.

03 janvier 2011

Les métiers improbables...

indic.jpgIndicateur de non performance. Lorsqu’une direction générale n’a plus confiance dans son DSI, elle lui envoie, en douce, un indicateur de non performance dans son équipe. Comme pour les indics dans le milieu policier, l’indicateur de non performance est là, sous couverture, pour signaler les dysfonctionnements dans une DSI. C’est évidemment un poste à haut risque : s’il est démasqué, l’indicateur de non performance peut se retrouver au fond d’un lac de données, les deux pieds coulés dans une base de données relationnelle et ligoté avec du solide logiciel propriétaire.

30 décembre 2010

Les métiers improbables...

valeur.jpgAvaleur ajouté. Le dur métier de DSI impose souvent de faire des concessions et des arbitrages sous la pression des directions métiers et de la DG. Ce que d’aucuns appellent « avaler des couleuvres ». L’avaleur ajouté est là pour ça, lorsque le DSI a un vrai cas de conscience. C’est un poste supplémentaire dans la DSI et la mission de celui qui l’occupe est de rassurer le DSI en lui susurrant à l’oreille que, « ce que demande la DG est certes du « grand n’importe quoi » mais n’est finalement pas si grave que cela. » L’avaleur ajouté a un rôle essentiel car il permet de relativiser nombre de décisions désagréables qui le DSI doit prendre mais avec lesquelles il n’est pas d’accord.

28 décembre 2010

Les métiers improbables...

illus.jpgIllusionniste du carré magique. Et hop ! Une apparition dans le carré magique. Et hop, je la fais disparaître… On s’y perd dans toutes ces communications des fournisseurs, claironnant régulièrement qu’ils viennent d’intégrer un quelconque Carré dont on dit qu’il est magique (ou Rond merveilleux ®, Hexagone extraordinaire ™, Rectangle surnaturel ©, Triangle féerique ©, Polygone surnaturel©+®, Dodécagone miraculeux ®™©…), mais beaucoup plus discrets lorsqu’ils en sortent, doublés par des petits nouveaux très fiers de leurs technologies « leader ». L’illusionniste du carré magique a pour mission de démonter tous les trucs et astuces utilisés pour ces apparitions mystérieuses. Avec lui, on ne peut plus faire apparaître en douce un lapin technologique dans le chapeau d’un cabinet d’études…

 

26 décembre 2010

Les métiers improbables...

agitat.jpgAgitateur de fluidité applicative. La fluidité applicative, c’est bien sur le papier. Encore faut-il l’entretenir, comme un bon petit plat qui mijote. L’agitateur de fluidité applicative est chargé de « touiller » régulièrement les applications afin de s’assurer que ne se forment pas des grumeaux qui, à terme, entraîneront l’intervention d’équipe de maintenance.

23 décembre 2010

Les métiers improbables...

maca.jpgMécanicien de moteur de workflow. Le travail collaboratif est une belle machine qui, quelquefois, se grippe. On n’en peut bien sûr pas accuser la nature humaine d’être rétive à toute collaboration avec ses collègues. Le mécanicien de moteur de workflow est chargé de mettre de l’huile dans les rouages des processus collaboratifs. Et il faut quelquefois vidanger quelques managers pour que tout fonctionne…

25 août 2010

Les métiers improbables

sehiaudadn.jpgBenchmarqueur génétique. Chaque système d'information est unique. Le benchmarqueur génétique a pour mission de dresser la cartographie des gênes du système d'information. L'objectif est d'identifier, le plus en amont possible, les maladies génétiques signes de dégénérescence du système d'information. Souvent, cela se traduit par une grosses fatigue des performances, des applications nauséeuses, des rougeurs budgétaires et des utilisateurs qui grattent là où le SI les démangent. Et si le système d'information est affligé d'une tare congénitale avant même d'avoir vu le jour, le benchmarqueur génétique conseillera toujours l'euthanaSI.

 

20 août 2010

Les métiers improbables

sehiauddune.jpgDésensableur de projets échoués. L'issue d'un projet tient souvent à peu de chose. Il suffit qu'un banc de sable qui a résisté au changement fasse vaciller, voire couler, le paquebot système d'information. Et annihile des mois, voire des années d'efforts ! Combien de navires et de forteresses flottantes, réputés invincibles, ont sombré faute d'avoir ignoré les règles élémentaires de navigation qui font que l'on passe avant tout par le chenal des  Best Practices plutôt que de s'aventurer dans des affluents boueux ou des zones peuplées de traîtres rochers propriétaires ? Il en est de même pour les projets SI échoués sur le bord de canaux informationnels pourtant balisés par des berges de cahier des charges et des écluses de gouvernance. Le désensableur de projets échoués est là pour identifier les masses qui ont malencontreusement heurté un projet dont tout le monde s'accordait pour affirmer qu'il était bien parti et qu'il arriverait à bon port dans les délais.

13 août 2010

Les métiers improbables

sehiaud-teacher.jpgProfesseur de maintien à domicile. A l'heure où les entreprises encouragent le télétravail pour réduire les coûts, le professeur de maintien à domicile a un rôle pédagogique envers les utilisateurs appelés à travailler chez eux. Il explique les bonnes manières, au cas où les utilisateurs manqueraient de la plus élémentaire correction vis-à-vis de leur employeur et des outils mis à leur disposition, par exemple en utilisant ces derniers pour leur usage personnel. Le professeur de maintien à domicile organise régulièrement des interrogations écrites surprise : tous ceux qui n'ont pas a moyenne sont priés de réintégrer leur Open Space, avec la mention « peut mieux faire » dans leur dossier. Avant un renvoi définitif après être passé par le bureau du PDG (Proviseur directeur général).